Google s’emballe et Apple contre-attaque. Cette année portera l’empreinte de la cybercartographie, un phénomène qui n’échappe évidemment pas aux deux titans de l’Internet et, aux consommateurs. En attendant, Google Maps lance l’offensive avec sa nouvelle mise à jour.

A l’entame de l’avant dernier trimestre de 2012, le mastodonte californien annonçait la mise à jour de Google Maps, son application de cartes géographiques.

Cette nouvelle version destinée au système d’exploitation Android proposerait aux consommateurs des nouvelles fonctionnalités. L’innovation majeure de ce nouveau chantier informatique réside dans sa particularité de pouvoir sélectionner une zone géographique, d’en sauvegarder la carte et ce, sans connexion internet.

En plus de sa nouvelle version, Google Maps est considéré comme une « vitrine gratuite » pour l’entreprise. D’après Vincent Drouin, gestionnaire de projet webmarketing à Montréal, se localiser sur Google Maps apporterait des avantages multiples. Selon lui, cette application concède une visibilité web gratuite et, garantit un référencement quasi immédiat et une hausse dans les résultats de recherche. Il est évident qu’un outil non payant et facile d’utilisation risque de connaître un avenir prometteur. Cependant, certaines entreprises de cartographies n’hésitent pas à pointer du doigt le géant américain, l’accusant de fausser les règles de la concurrence. Le tribunal de commerce de Paris a par ailleurs récemment condamné Google à verser 500 000 € de dommages et intérêts à Bottin Cartographes pour abus de position dominante.

A l’instar de son principal concurrent, Apple a pris de son côté l’initiative de remplacer peu à peu Google Maps par « Plans », l’application équivalente de la marque à la pomme utilisable sur son nouveau système d’exploitation iOS 6. Selon Le Figaro, « Plans » susciterait critiques et ironies. En effet, installé sur près de 100 millions d’appareils Apple, il apporte une vue 3D de plusieurs villes et un guidage GPS gratuit comme le nouveau Google Maps mais présenterait plusieurs défaillances. A titre d’exemple, « Plans » situe une ville norvégienne en plein milieu de l’océan et l’aéroport de Dublin à la place d’un champ. Le directeur général (CEO) d’Apple, Tim Cook, précise toutefois que des améliorations sont en vues. Pendant ce temps Google explore de nouveaux horizons…

 

Auteur : Jonathan Hastir

 

Sources :

http://www.rtbf.be/info/medias/detail_la-nouvelle-version-de-google-maps-va-fonctionner-sans-connexion?id=7782464

http://www.7sur7.be/7s7/fr/4133/Multimedia/article/detail/1508312/2012/09/28/Apple-encourage-ses-utilisateurs-a-se-diriger-vers-Google-Maps.dhtml

http://www.journaldugeek.com/2012/09/19/tout-savoir-ios-6/

http://www.lefigaro.fr/hightech/2012/09/26/01007-20120926ARTFIG00721-google-laisse-apple-dans-son-mauvais-plans.php

http://lebutineur.com/2012/09/22/google-map-referencement-local-seo/

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2012/02/01/google-maps-google-condamne-en-france-pour-abus-de-position-dominante_1637434_651865.html